Les 4 questions à se poser avant de changer de job….

Je reste ou je le quitte ? Les 4 questions à se poser avant de changer de job....

Jules se pose des questions sur son avenir professionnel. Il est en poste depuis 4 ans chez Porschédes et même si son poste de vendeur de voitures le satisfait, il commence à ressentir un peu de lassitude…Coup de mou passager ou mal plus profond ? Difficile de savoir, alors aidons Jules et tous ceux qui sont dans la même situation, à s’y retrouver

  • Comment je me lève le matin ?

Du pied droit ou du pied gauche peu importe, mais sautez vous du lit avant le réveil ou c’est lui qui vous arrache à regret de votre sommeil ? Bien sûr, vous ne pouvez pas être au top tous les matins, mais si votre pensée au réveil, c’est “vivement ce soir”, il faut s’interroger…

Steve Jobs se disait à peu près la même chose tous les matins devant sa glace, il se demandait s’il avait envie de vivre la journée qui s’annonce.  Si le “non” revenait trop souvent, c’est qu’il était temps de changer de voie. 

La reco : Faites le test sur un mois et notez votre état d’esprit sur cette période. Soyez honnêtes avec vous-mêmes, écoutez vos ressentis et faites le bilan

  • Comment je me sens avec mes collègues ?

Vous pouvez débarquer le sourire au lèvres au boulot et très vite faire la grimace. Et même si vous aimez votre job. La raison? les collègues. Et en premier lieu, la relation avec votre manager. Surtout si vous avez affaire à un manager  qui ressemble plus à un dictateur qu’à un leader.

Notre ami Jules, tout comme vous, a besoin de ressentir de la confiance et de travailler en autonomie. Si votre manager repasse constamment derrière vous, s’il fait de la rétention d’information, s’il ne voit que vos erreurs, s’il s’attribue tous les mérites…et bien…il vous montre tout ce qu’il ne faudra pas faire quand vous serez manager à votre tour ! Non, le vrai manager se comporte en leader, il motive ses troupes, se montre à l’écoute, cherche les moyens de les faire progresser et surtout il oublie de se mettre en avant.

La reco : Envisagez votre relation avec votre manager comme un partenariat. Bien sûr votre manager évalue vos performances, mais son job c’est aussi de vous faire progresser !

  • Continuez vous à apprendre et à monter en compétences ?

Il y’a deux sortes de boulot. Ceux dont on fait le tour rapidement et ceux pour lesquels une carrière ne suffirait pas pour en faire le tour. Dans quelle catégorie situez-vous le vôtre ?

Tous les jours se ressemblent ? Vous savez déjà ce qui vous attend avant même d’avoir commencé ? Dans ce cas là, difficile de ressentir la petite boule au ventre qui   permet de donner le meilleur de nous même et de ressentir la satisfaction d’avoir surmonté les difficultés !

Le boulot, c’est la meilleure école qui soit ! On apprend, on fait des erreurs, on se challenge et au final on ressort grandi d’avoir appris sur soi et sur les autres. Alors si c’est tous les jours la même leçon, c’est comme si on vous servait le même plat à chaque repas.

La reco : « Qu’est ce que j’ai appris aujourd’hui ? Cette semaine ? »  Si vous n’avez pas de réponse à ces questions, c’est que votre travail ne vous procure plus beaucoup de surprises. C’est peut être ce que vous recherchez, et ça peut se comprendre, mais attention, la routine est un piège souvent mortel.

  • Quelles sont les perspectives en interne ?

Aller plus haut, c’est légitime non ? A un moment, vous avez envie de voir ce dont vous êtes capable à un poste avec plus de responsabilités. Seulement, est ce que c’est possible dans votre entreprise ?

Parce que pour les postes à responsabilité, c’est peut être la chaise musicale. Une chaise de moins que le nombre de participants…Dans ce cas, vous pourrez multiplier les exploits, il faudra s’armer de patience. Et attendre qu’un poste se libère, surveillez donc les prochains pots de départ en retraite, on sait jamais.

La reco : jouez carte sur table avec votre hiérarchie, portez vous volontaires pour de nouveaux projets, continuez de vous former et assumez vos ambitions. Ce serait dommage de passer à côté d’un poste parce que vous n’avez jamais évoqué vos attentes!

 

Que faire de toutes ces questions ?

Si vous avez répondu “oui” à toutes ces questions, c’est le bonheur, le paradis, le nirvana, bref, vous n’avez aucune raison de quitter votre job !

En revanche, un ou plusieurs “non” doivent vous faire réfléchir. Et davantage creuser le sujet, est ce que ça peut s’arranger, qu’est ce que je peux faire pour améliorer mon job ?

Pour info, Jules, a quelques “non” dans ses réponses…alors nous allons continuer à l’aider dans les prochains articles !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *